-- Préserver la Planète
Extrait de :
"Toupies de Lumière"

Paru aux Editions Thélès en 2005

0

 TGP : Vous êtes tous magnétisés par un élan cybernétique qui gère les forces dans un sens adapté à celui du mouvement de la Terre, afin de retenir la croûte terrestre.
Vous participez à l’élaboration de cette Planète ; en raison de l’énergie qui passe dans votre cerveau, vous programmez des forces bénéfiques ou contraires aux lois.

Vos négativités ont des répercussions sur les minéraux, les végétaux, les animaux, sur tout. Même, les volcans se mettent en éruption parce que les forces sont trop débloquées, cela crée des décompressions qui provoquent des craquellements. En réalité, cette Planète doit vivre beaucoup plus longtemps, avec une végétation luxuriante, malheureusement vous déphasez tout bêtement. La civilisation actuelle défait les vibrations ondulatoires qui maintiennent la croûte terrestre et l’équilibre est dérangé par une gestion arbitraire en tirant cette énergie dans tous les sens. La Planète n’a plus un rythme régulier. Les climats sont déséquilibrés.

C’est comme si le centre de gravité de la Planète était en train de s’ébrouer, c’est toute la croûte terrestre qui bascule entraînant le déséquilibre de vos cerveaux.
Vous êtes déboussolés, les forces telluriques sont inharmonieuses, les animaux n’arrivent plus à comprendre ce qui leur arrive.
C’est pour cette raison qu’il faut faire prendre conscience aux êtres que tout est important, car ces ondulations influent malencontreusement sur le centre de gravité de la Terre.
Ces dégradations se sont produites très rapidement, elles sont dues à la possessivité, à la volonté de jouissance, à l’égoïsme, à l’avidité et à toutes les conceptions erronées des humains.

B : Grand-père, tu parles de notre action négative sur l’axe même de la Terre, mais que penser des diverses pollutions engendrées par l’homme ?

TGP : Vous vous alarmez pour la pollution des mers, des rivières, de l’air, du réchauffement de la planète, parce que vous les constatez, mais vous ne voyez pas l’endommagement des couches vibratoires.
Vous êtes totalement inconscients de tout. Tout est à reconvertir totalement.
Il faudrait que chacun prenne conscience qu’à la place où il se trouve, il doit faire le mieux possible, causer le moins de difficultés à chaque être vivant, essayer d’économiser au mieux les forces. Grâce, à cette petite participation personnelle de chacun additionnée à celle des autres, on arriverait à quelque chose.

B : La solution n’est donc pas uniquement dans la science ?

TGP : Nous désincarnés, nous ne sommes nullement hostiles à la science, nous sommes heureux qu’elle se développe et qu’il y ait des budgets pour le progrès, mais il faudrait avant tout solutionner toutes les défaites humanitaires. L’erreur des gens est de ne suivre que leur volonté sans chercher à avoir une coordination qui permettrait de résoudre les problèmes. On se sert de forces que l’on maîtrise mal.
Des choses très pénibles vont se produire sur la Terre et la planète va subir une catastrophe épouvantable, si l’on ne remet pas le circuit dans le bon sens. Il faut prendre conscience qu’il faut faire un pas en arrière dans certains domaines et un pas en avant dans d’autres, il faut de la générosité, de la compréhension des autres. Il faut abdiquer sur son propre ego pour faire ce qui est nécessaire pour l’ensemble et non pour construire que pour soi-même.
Il faut comprendre que vous êtes dépositaires et gestionnaires d’un miracle merveilleux. Vous devez refaire des forces qui redonnent de la lumière, parce que c’est ce dont a besoin la Terre. Il faut mettre de l’éclairage à l’intérieur de chacun en faisant comprendre que nous sommes responsables et que ce mécanisme est capital pour la planète. Il faut faire passer ce message et si vous y arrivez, vous ferez repartir la machine dans le bon sens.

|Retour haut de page|
|Retour Home page|
|Commander|
 Textes & photos : 2007-2008 © Bénédicte Civet-Lobstein tous droits réservés